Social
Conférence sociale : un outil de dialogue

Jeudi 24 janvier 2019, à Rennes, s'est tenue une conférence sociale élargie. Cette dernière était complémentaire au Grand débat national et avait pour objectif de définir de nouveaux axes de travail prioritaires.


Région Bretagne

Comme ils l’avaient annoncé en décembre, Michèle Kirry, Préfète de la région Bretagne, et Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région, ont réuni la Conférence sociale la jeudi 24 janvier, à Rennes. Cette dernière avait pour objectif de faire le point sur la mobilisation des uns et des autres pour renouer les fils du dialogue dans les territoires et d'installer une méthode et des groupes de travail sur des sujets régionaux qui prennent en compte les spécificités bretonnes.

Elle a réunie une quarantaine d’élus, de représentants syndicaux et d’entreprises afin de trouver des solutions pour sortir de la crise des Gilets jaunes. N'ayant pas désignés de représentants officiels, ces derniers étaient absents mais une nouvelle rencontre est prévue dans les jours à venir.


Trois axes de travail prioritaires ont été identifiés et approuvés par les participants : 

  • L’insertion, l’emploi et la formation
  • La mobilité du quotidien (covoiturage, autopartage, changement de véhicules…)
  • Les services publics essentiels, dont l’accès au numérique et à la santé.

 

La conférence sociale de Bretagne, un outil original de dialogue social

Instance quadripartite, réunissant l’État, la Région, les syndicats et le patronat, la Conférence sociale vise à renforcer le dialogue social entre partenaires. Depuis 2014 et le Pacte d’avenir pour la Bretagne, elle conduit, en s’appuyant sur de nouvelles modalités de réflexion, concertation et travail en commun, des actions innovantes, principalement sur les champs de l’emploi et de la formation, à l’échelle régionale mais aussi locale.

Publié le


Partagez ce contenu