Climat, recherche et océan
Expédition « Tara Pacific » sur la biodiversité des coraux

Le week-end dernier, la goélette scientifique Tara a quitté son port d'attache de Lorient pour une nouvelle expédition scientifique de deux ans, Tara Pacific. Une étude inédite, à travers l'océan Pacifique, sur la biodiversité des récifs coralliens et leur adaptation au changement climatique.


Tara expéditions

« Cette expédition sera une grande première au niveau de l’étude des coraux, par son ampleur sur le plan spatial », résumait  Serge Planes, directeur scientifique de l’expédition et directeur de recherche au CNRS, avant le départ. Depuis 2003, Tara mène des expéditions scientifiques pour comprendre l'impact des changements climatiques et de la crise écologique sur les océans. Après avoir parcouru l'Arctique pour y étudier la banquise, navigué sur toutes les mers du globe à la découverte du plancton ou encore sillonné la Méditerranée pour mesurer l'impact de la pollution des plastiques, cette 11e expédition réalisera  la première étude multidisciplinaire sur le corail - qui compte quelque 1 400 espèces différentes - dans son milieu et les interactions avec la haute mer.

La biodiversité des coraux face au changement climatique

Objectif : dresser un état des lieux de la biodiversité des coraux pour mieux comprendre le rôle d'organismes (virus, bactéries, micro-algues …) dans l'adaptation des récifs coralliens aux changements du climat et de l'environnement . Du canal de Panama à l’archipel du Japon, puis de la Nouvelle-Zélande jusqu’en Chine, l'équipage de la goélette (composé de six marins et de sept scientifiques en permanence, 70 scientifiques de disciplines différentes se relayant durant toute l'expédition) parcoura l’océan Pacifique jusqu'en septembre 2018. Une mission cruciale pour la diversité des espèces et pour l'humanité : véritables indicateurs de la santé des océans et aujourd'hui menacés, les récifs coralliens couvrent moins de 0,2% de la superficie des océans mais réunissent près de 30% de la biodiversité marine connue à ce jour. 

La Région Bretagne, partenaire de Tara Pacific

Déjà partenaire des précédentes expéditions, dans le cadre de sa politique en faveur de la recherche et de l'innovation (un soutien de 625 000 € en investissement, pour l'équipement en instrumentation sur la goélette, et en fonctionnement en 2009, 2010 et 2013 a facilité le travail des scientifiques pendant et après l'expédition), la Région Bretagne apporte un soutien fort à cette nouvelle expédition : elle  finance l'équipement en instrumentation scientifique de Tara à hauteur de 280 000 €.

L'expédition en chiffres

  • Navire de 36 mètres de long, 10 de large et 27 de hauteur de mât, Tara sillonnera près de 100 000 km jusqu'en septembre 2018. D’Est en Ouest et du Nord au Sud.
  • A bord de la goélette pilotée par 6 marins,  truffée d'instruments de mesure, 70 scientifiques se relayeront en mer pendant 2 ans : une équipe interdisciplinaire. Les informations récoltées seront exploitées durant 10 ans.
  • Au programme de ces deux ans d'expédition, sous la houlette du CNRS : quelque 70 escales, 40 archipels analysés et 45 000 échantillons prélevés pour découvrir la diversité cachée du corail.
  • Tara parcourera sept mers et océans : océan Atlantique, mer des Caraibes, océan Pacifique,Sud, mers de Chine orientale et méridionale, mer des Salomon, mer de Corail.