Projet portuaire
Les travaux d'aménagement de l'avant-port de Saint-Malo démarrent

L'aménagement de l'avant-port de Saint-Malo est une réponse concrète aux problèmes rencontrés par les pêcheurs. Les détails de ce projet de 5.8M€ ont été présentés dans le cadre d'une enquête publique qui s'est déroulée du 16 février au 20 mars 2015. Découvrez le projet d'aménagement.


Valery Joncheray

L'aménagement de places de stationnement dans l'avant-port de Saint-Malo est attendu de longue date par les professionnels de la pêche malouins. Ces places feront gagner du temps aux pêcheurs en leur évitant d'emprunter l'écluse du Naye, passage obligé qui les contraint, pour le moment, à subir et à s'adapter aux horaires des marées avant de partir en mer.

Une demande des professionnels de la pêche

La pêche à la coquille Saint-Jacques, activité importante du port de Saint-Malo, est très réglementée. Cette législation impose aux pêcheurs d'avoir des horaires de sortie en mer flexibles. Actuellement, pour entrer ou sortir du port, les pêcheurs malouins amarrés dans le bassin Bouvet doivent franchir l'écluse du Naye, qui ne peut s'ouvrir que sous certaines conditions de marée. Le projet d'aménagement de places de stationnement est donc destiné à permettre aux pêcheurs de s'affranchir des horaires de fonctionnement de l'écluse.

 

bassin

 

Les choix techniques opérés par la Région permettront la création d'une zone de mouillage de 25 places dans l'avant-port et d'un nouveau terre-plein dans le bassin Bouvet. Ces travaux nécessiteront l'approfondissement de l'avant-port par dragage et déroctage (extraction de roches) mécanique. Les 22 100 m3 de matériaux extraits seront ensuite acheminés par barge flottante jusqu'à l'extrémité est du bassin Bouvet pour être confinés et valorisés dans un terre-plein fonctionnel, destiné à l'entretien et à la maintenance des équipements de pêche.

 

Budget
Montant global de l'opération : 5,8 millions d'€
- Région Bretagne : 5 millions d'€
- CCI Saint Malo-Fougères : 0,8 millions d'€

 

Pour une démarche écologiquement responsable et transparente

Situé au cœur de la ville, le port de Saint-Malo constitue une interface entre la zone d'activité portuaire, le milieu urbain et l'espace naturel que constitue la baie. Il est soumis à de nombreuses influences et contraintes qui ont été pleinement intégrées au programme de travaux. Suite à de nombreuses études menées par la Région, l'ensemble des opérations et leurs incidences potentielles ont été analysées et des mesures visant à garantir le maintien de la qualité du cadre de vie ont été intégrées au projet.

Les engagements du maître d'ouvrage

  • Limiter et suivre les impacts sur les milieux naturels

Un suivi de la qualité des eaux sera assuré pendant toute la durée des travaux, et notamment lors de l'approfondissement de l'avant-port. En cas d'atteinte des seuils d'alerte, un aménagement des opérations et une surveillance accrue seront mises en place. Cet engagement pour la limitation des impacts a également conditionné les choix techniques : l'utilisation d'explosifs pour le déroctage a été exclue et les méthodes mécaniques ont été préférées. Par ailleurs, le confinement des matériaux dans le bassin Bouvet sera renforcé par la pose d'un géotextile. Des mesures régulières seront effectuées afin de s'assurer de l'absence de transfert entre les sédiments déposés et l'eau du bassin.

  • Préserver la biodiversité

Il est prévu de mesurer l'impact potentiel des matières en suspension générées par les travaux sur la faune et la flore des zones situées à proximité du site. Un herbier à zostères situé à l'entrée du port fera l'objet d'un suivi spécifique, à l' « état zéro », puis 3 ans après. En parallèle, une observation des coquillages sur le Grand Bé est programmée : plusieurs prélèvements de chair in situ seront effectués et les échantillons seront analysés avant, pendant et à l'issue des travaux.

  • Réduire les incidences sur l'activité humaine et informer en continu

Le programme de travaux et les modalités de réalisation ont été ajustés de manière à limiter les nuisances pour les riverains. Les opérations, et notamment le dragage, seront réalisées pendant la basse saison (entre octobre et fin mai 2016) ; le déroctage sera réalisé mécaniquement et sera restreint à certaines plages horaires durant la journée. Les gênes occasionnées seront ainsi réduites et seront principalement liées aux contraintes de navigation et à la sécurité autour de la zone des travaux. Ces engagements du maître d'ouvrage ont permis l'obtention de l'arrêté préfectoral autorisant les travaux, en date du 1er juillet 2015.

avant port saint malo

 

Calendrier prévisionnel


Automne 2015 : démarrage des travaux pour une durée de 8 mois :

  • Création de la digue d'enclôture dans le bassin Bouvet (réalisé)
  • Dragage et déroctage des matériaux dans l'avant-port (1er semestre 2016)
  • Transport des matériaux extraits jusqu'au futur terre-plein (1er semestre 2016)
  • Travaux d'ancrage dans l'avant-port (1er semestre 2016)
  • Création du terre-plein provisoire (1er semestre 2016)
  • Équipement des stationnements de l’avant-port (1er semestre 2016)


Après une nécessaire phase de stabilisation du terre-plein : 

  • Construction d'un appontement permettant l'accostage
  • Viablisation et traitement paysager du terre-plein.

Tags : Pêche Ports

Publié le


Partagez ce contenu