Filières économiques émergentes
Nouveaux Métiers : avez-vous pensé aux biotechnologies ?

La Bretagne est la 3e Région française à développer ses activités dans les biotechnologies. Elle offre aussi des formations pour se préparer aux métiers de cette filière nouvelle.


Images sources

Comme les énergies marines, les éco-activités, la cyberdéfense ou la mobilité, les biotechnologies font partie des filières émergentes sur lesquelles la Bretagne a décidé de miser. Elle se classe d'ailleurs dans le top 3 des régions françaises qui développent une activité dans ce domaine : au 3e rang national l'an dernier, elle confirme son statut d'acteur majeur dans ce secteur nouveau. Elle y occupe un positionnement unique dans les biotechnologies marines et les agro-biotechs, où elle peut s'appuyer sur ses ressources naturelles et son savoir-faire dans les la mer et l'agriculture-agroalimentaire. C'est ce que révèle la « BioMap 2015 », cartographie répertoriant chaque année les forces de la bio-industrie française qui vient d'être publiée par le journal économique et financier Biotech Finances. Avec deux nouvelles entreprises référencées selon les critères très sélectifs de la BioMap, la Bretagne affiche, en effet, une nouvelle progression dans le top 3 des régions françaises, derrière les régions Ile-de-France et Rhônes-Alpes.

Se former aux métiers des biotech  en Bretagne
Dans ses 4 universités et 22 écoles d'enseignement supérieur de recherche, la Bretagne a développé une offre de formation qui ouvre aujourd'hui la possibilité de se former aux métiers des biotechnologies. On y compte 104 formations initiales assurant un enseignement en lien avec les biotechnnologies : 69 % sont des formations universitaires au-delà de la licence (dont 47 masters et 3 formations d'ingénieurs) et  31 % des formations plus techniques (DUT, BTS). Les formations se répartissent entre formations généralistes (38%) et formations orientées vers un domaine spécifique (62%)  : agrobiotech (la plus représentée avec 29% de  l'ensemble des formations), santé (15%), mer (14%) avec des spécialisations enseignées principalement dans le Finistère et le Morbihan, cosmétique (4%) dans quelques écoles des Côtes d'Armor. L'offre de formation est concentrée en Ille et Vilaine et dans le Finistère, où l'on trouve 74% de l'offre (77 formations sur 104). A noter : un nouveau Master de biologie et bioressources marines de dimension internationale (une formation multi-sites assurée en partenariat par la station biologique de Roscoff, l’Université de Bretagne Sud et l'université de Bretagne occidentale).

 

Les biotechnologies sur le terreau breton

Les biotechnologies sont de nouvelles technologies. Selon la définition souvent retenue d’Ernst & Young, « les entreprises de biotechnologies utilisent les techniques modernes de la biologie pour développer des produits ou services pour la santé humaine ou animale, la  productivité agricole, la transformation alimentaire, les ressources renouvelables, la production industrielle ou la gestion de l’environnement.» Ces technologies se sont d'abord déployées dans la santé humaine (pharmaceutique), où elles ont donné naissance à une  filière à la source d'innovations importantes dans les thérapeutiques modernes. D’autres domaines d’activités ont aussi depuis intégré cette technologie comme levier central d’innovation. En Bretagne, les biotechnologies sont  mobilisées, de manière significative, dans quatre champs d’activité économiques : la santé (humaine, animale et végétale), les filières agri-agro (ex. Roullier, Goëmar), la cosmétique (ex. Codif, Agrimer), l’énergie/environnement (ex. Le Floch Dépollution, 3EI Biotech). Elles regroupent 250 acteurs économiques dont 150 entreprises : à la fois PME innovantes et de grands groupes internationaux (Codif, Danisco, Roullier, Biotrial, Goëmar, BioMerrieux...).

Les 26 entreprises bretonnes référencées sur la  « BioMap 2015 »
Vingt-six entreprises bretonnes sont référencées sur la BioMap 2015, selon des critères sélectifs (avoir son siège social en France et développer sa propre R&D dans la région, être détenteur d'une technologie propriétaire, afficher un chiffre d'affaires  supérieur à 1M€...) :  Agrimer, Agrival, Algues & Mer, BioMerieux, Biopredic, Bioprojet Biotech, BiotechMarine, Biotrial, BIO3G, Bretagne Plants, C.Ris Pharma, Codif international, Diafir, Eurosafe, Goëmar, Hemarina, HTL, Javenech, Kelia, ManRos Therapeutics, NG Biotech, Olmix, Polaris, Polymaris Biotechnology, Soliance, Yslab


Une stratégie de filières pour développer l'économie régionale
La Région Bretagne travaille avec les acteurs des filières économiques pour bâtir collectivement de nouvelles stratégies et plans d'actions concrets, filière par filière. Elle accompagne la mutation des piliers de l'économie bretonne (les filières agricoles et agroalimentaires, le numérique, les activités maritimes et l'automobile) et les nouveaux secteurs à fort potentiel de croissance (énergies marines renouvelables, éco-activités,  défense). L'objectif en matière de biotech, c'est de promouvoir et développer l’économie régionale par les biotechnologies.

Crédits photos : Philippe Erard (photo home page) et Images sources (photo article)